jeudi 8 janvier 2015

Mais ou est Charlie?



Ce matin, je me réveille comme avec une grosse gueule de bois.. 
Anesthésiée, sonnée, vidée.

Hier, l'obscurantisme, le fanatisme religieux et la connerie ont gagné face à la liberté d'expression et l'humour.

Je maudit mon imagination, et mes heures et heures de séries TV, car je n'arrive pas a m’empêcher de voir des images en tête, à imaginer ce qu'il a put se passer, avec une acuité et une vision parfaite.
Je maudit ma mémoire de se souvenir des images de ce policier abattu à même le sol comme un chien.
Ça tourne en boucle dans ma tête.

Aujourd'hui, je n'ai pas envie d'aller au boulot.
Et pourtant il va falloir y aller.
Aujourd'hui, je vais devoir rester calme, et me taire, face à ce que j’appréhende déjà.
Je vais devoir me retenir.
Me retenir de ne pas répondre à certains collègues qui diront qu'ils ont joué avec le feu et qu'ils doivent assumer.
Me retenir de leur rappeler que Charlie Hebdo en a aussi foutu plein la poire au pape et à la religion chrétienne et que ce n'est pas pour autant que les catho les ont abattus comme des chiens.
Me retenir de les frapper quant certains déblatérerons sur le sujet.
Me retenir d'envoyer promener mes supérieur pour qui le service passe avant tout , et que "bon on en a parlé toute la journée ça va 5 minutes!"
Me retenir de rappeler aux mômes, à midi, en pleine cantine, qu'a lieu maintenant une minute de silence.
Minute décidée à cet horaire stupide, par notre président
Minute qu'ils ne respecterons pas pour la plupart car en plein repas
Car après tout, la vie continue.
Aujourd'hui je vais porter le noir.
Non pour cacher mes formes comme d'habitude, non par goût vestimentaire habituel.
Mais pour une raison simple: Le deuil.

Oui je suis en deuil.
Beaucoup ne comprendront probablement pas pourquoi ça m'affecte autant.
Pourquoi j'ai tant envie de pleurer.
Moi même je ne le comprends pas.
Peut être ce monde, le monde de la BD, de l'illustration, du journalisme, de l’écriture, ce monde n'est il qu'une petite famille ou tout le monde connait tout le monde.
Peut être est ce pour ça..

Ou peut être est ce tout simplement que je porte le deuil d'une certaine forme de liberté d'expression qui est morte hier.
Car après ça, qui va oser prendre la relève, sans craindre qu'il lui arrive la même chose?
Qui?
J'ai peur qu'ils ne soient mort pour rien, navré monsieur Val..
J'ai peur que nous nous demandions tous bientôt: "Mais ou est Charlie??"

Reposez en paix gens de Charlie Hebdo.
Reposez en paix, policiers.

Charb disait: "Je préfère mourir debout que vivre à genoux"
Nous n'oublierons pas.
Moi, je n'oublierais pas. 



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 1 janvier 2015

Voeux 2105

On va la faire courte et simple:

Bonne année 2015, les gens! :)



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 1 septembre 2014

Les surprises de la rentrée.

Tu vois, ton retour de vacances au taff, c'est comme un Kinder surprise..

D'un coté tu n'as pas envie de retourner au boulot parce que vivre au soleil d'amour et d'eau fraiche en mode détendu du slip, bin c'est bien cool, et de l'autre coté, en même temps, tu as juste envie qu'il arrive encore plus vite pour larguer tes mômes à l’école et débarquer à ton taff sur les genoux avec un "ENFINNNNN LIIBBREEE" tonitruant et partagé par tes collègues. (ça c'est les cotés blanc/noir du chocolat),
ET tu te demandes ce que tu vas y trouver et ce qui va te tomber sur le coin du paletot. (la surprise dans l'oeuf quoi.)

Alors, quand tu apprends que tu quittes comme ça, pif paf pouf, un super bureau bien lumineux et grand, et sympa, et tranquille, pour te retrouver dans un aquarium (oui, tout petit, des parois en verre et sous les néons sans lumière naturelle, j'appelle ça un aquarium.) parce que certains trouvaient que "oh ba tiens chez nous c'est trop petit", ça te rends un peu chafouin et tu te dis que l'oeuf surprise il est un peu pourri sur ce coup.

Imagine: A peine poussé les portes de ton taff, toi qui a le sourire aux lèvres à l'idée de raconter tes souvenirs de plages, (même si t'es blanche comme un cul parce que le soleil lui s’était barré aux Maldives) les potins de la Normandie profonde (qui n’intéresse que ton Voici personnel) à tes collègues, tu te retrouve à apprendre que tu dois déménager tout ton barda parce que "bon c'est pas tout ça mais tu gênes là, toi la masse prolétaire de base et corvéable, et nous on veux tes bureaux la tussuite hop hop hop. D'façon ils sont trop beaux pour toi."
Quoi? Qu-ouï-je?
Et sinon bonjour, merci, au revoir?
Quid de mes centaines de diapo de mes vacances à trifouilli les oies que je voulais montrer?

Mais quand a t'on transformé mon oeuf kinder qu'est la rentrée, en oeuf de cent ans???

Quand on me montre mon nouveau bureau.

Quand je réalise où je vais maintenant bosser.

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 31 août 2014

Internet: La drogue, c'est mal!

- Suis sans connexion depuis une semaine - STOP - Vais trucider l’opérateur historique - STOP - Ai déjà défenestré le chat - STOP - OSKOUR!! - STOP

Je suis pas du tout en manque d'internet. Paaaasss du tout...

Edit: Alors oui, non, quand même, j'chuis vieille mais je suis quand même une fille moderne et hype et tout hein?
J'ai quand même un téléphone qui me permet au moins de blogger (au moins... :D)
Faut pas déconner non plus!
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 14 août 2014

Je veux revoir ma Normandie...

La rentrée approche et moi, je suis en dépression post- vacancière.
Tu vois le spleen de retour de vacances? Celui qui te donne envie de tout plaquer, te planter avec tes tongues dans le sable, t'attacher avec des chaines à ta tente, et ne jamais, JAMAIS revenir?
Bin je suis en plein dedans.

J'attendais beaucoup de ces vacances car c'était un défi, une expérience. Rapport que c'était nos premières vacances entre filles toutes seules comme des grandes Guizmo et moi.

Mais aussi un test quant à d'autres décisions qui pourraient en découler.

Nos PREMIÈRES vacances.
(Celles d'avant comptent pas, c'était quelques jours, y'a 4 ans, et avec le papa.)

Ce fut, 3 semaines de pur plaisir, 3 semaines à, pour la première fois de ma vie et certes égoïstement, ne penser qu'à moi. (Et ma fille). A rien d'autre que "plage ou piscine aujourd'hui ?"

Les dommages collatéraux sont à même hauteur.
3 semaines dans une ville propre, à croiser des gens souriant , détendus du slip, habillés de toutes les couleurs, le grand air marin, les repas sur la terrasse... En débarquant par le train au retour, le choc fut autant visuel que olfactif.
 
J'avoue, j'ai failli reprendre le premier train et me sauver.
Mon appart , si petit, sans balcon, en bordel, ( la case ménage était semble t'il, elle aussi partie en vacances du cerveau de l'homme pendant ces 3 semaines), ma ville si sale, puante et polluée, ces gens toujours en noir et gris, faisant toujours la tronche, toujours pressés,  tout ce retour "a la normale"

La vérité est que je ne supporte plus grand chose à l'heure actuelle.
Mon appart, ma ville, l'homme, et même ma vie.
Je veux retrouver cette sensation de liberté que j'ai ressenti.
Cette sensation d'enfin VIVRE.



Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 22 avril 2014

Super Gizmo #4

En ce moment que les expériences gustatives de Gizmo tournent au n'importe quoi, mode Einstein un poil barré.
Quand je dis n'importe quoi c'est genre qu'elle veut tester le yaourt au kechup, la tartine d'oignon dans le lait le matin au p'tit dej, l'omelette chaude à la fraise, etc etc...

Donc je fait une piqure de rappel sur ce qui est sucré ou salé, histoire de lui rappeler un peu les basiques du bon gout.
Mais Gizmo ne serait pas Gizmo, sans ses bons mots.

-"ok donc, la fraise c'est quoi?
- sucré.
- le jambon?
- Salé!
- Le fromage?
- Salé!
- La tomate? Attention y'a un piège.

- (sans hésitation): SACRÉE!"

Gizmo win par K.O
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 13 mars 2014

Tes poumons VS ton pognon: qui est l'heureux gagnant?



Aujourd'hui, comme je le fais chaque jour, je m'en suis allé lire les potins du monde aka les nouvelles du jour.
Guerre, gouvernement portnawak, avion perdu, pollution, chômage, etc..

Bref, rien de nouveau sous le soleil me direz-vous.

Ma connerie du jour a été d'aller lire les commentaires d'un reportage plus précis.

Celui-ci annonçait que suite au pic de pollution qu'on se prend dans la tronche depuis quelques jours (sur lequel tout le monde gueule un peu, ce qui est normal), le président du STIF avait décrété la gratuité des transports jusqu'à Dimanche.
Chouette me suis-je dis.

En ces temps de disette et de serrage de ceinture, c'est Youhou la fête du slip !

Vu le beau temps malgré nos copines les particules, j'imagine la joie des personnes en Ile de France qui doivent déjà avoir hâte d'être en week-end, histoire de profiter des parcs ou expos parisiennes ou simplement se promener dans la joie et la bonne humeur.

Je sens déjà ce futur vent de gaieté et de bonne humeur, d'amour même qui va souffler dans les prochains jours.

Pleine d'un optimiste débordant, en mode des étoiles plein les yeux, je me penche sur les commentaires de mes concitoyens, prête à lire des déclarations passionnées sur le farniente et le week-end de guedin approchant.

Florilège des commentaires.
Je vous jure, je n'ai fait aucune sélection m'arrangeant, les commentaires sont tous sur le même moule :

- " Moi je roule au GPL! Ce sont les Diesels qui polluent, pas moi. Je vois pas pourquoi je lâcherais ma voiture!"
- "J'ai pris mon pass navigo à l'année, et maintenant les transports vont être gratuits, est-il prévu un remboursement d'une partie de la somme?
- "Ce sont toujours les mêmes qui payent l'égoïsme des autres, ça commence à bien faire."
-"Transport en commun gratuits pendant 3 jours ! la bonne blague et ceux qui payent à l'année ils vont être remboursés ?"
-"si je dois laisser ma voiture sur place une journée, je payerai 10 euros de stationnement ! Donc demain je prendrai ma voiture pour me rendre à mon travail !"


Donc résumons :

D'un coté nous avons les "rienafoutre je c'est les autres qui polluent C'est pas moi je continue de rouler gna gna gna",
De l'autre ceux tellement près de leurs sous qu'ils récriminent pour 3 malheureux petits jours d'un abonnement de toute façon Annuel.
Et au milieu qui y a t'il?

Coucou! Ya les gens qui se polluent les poumons aka vous et moi et surtout nos et VOS enfants ou Anciens! Youhou!! Ils sont là ils existent hein?

Les Français sont ils donc tombés si bas que leur confort matériel ou leur menue monnaie passe avant la santé des plus fragiles???

Tes poumons VS ton pognon: Pognon vainqueur par K.O.

Youhou! On a les poumons nickés mais j'en ai rien à péter!!

Rendez-vous sur Hellocoton !