jeudi 13 octobre 2016

Merci l'école, pour ces nouveaux "apprentissages".



Chouquette a appris ce matin, à se cacher sous son bureau sans faire de bruit, pendant qu'une dame faisait "le méchant qui peut vous tuer".
Ma chouquette était furieuse parce que son copain rigolait, et que "si ça avait été le vrai méchant, bin on serait tous morts à cause de lui".
Ma môme a.. 7 ans.

A l’école j'apprenais à lire, à écrire, à compter, l'histoire, le monde, la vie.
A l’école moi, j'apprenais à me défouler dans la cour, à jouer, à hurler a plein poumons, à rire aux éclats avec les copains.

A l’école moi, je n'apprenais pas à avoir peur.
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 mai 2016

Ça fait longtemps que je n'avais pas écrit ici.
L'envie passait et repartait puis revenait..

Et puis aujourd'hui il s'est passé un truc, qui m'a donné envie d’écrire à nouveau.
Parce que j'ai juste envie là tout de suite, de crier ma colère et ma haine du genre humain.

J'ai envie aujourd'hui de parler de quelqu'un.
De Padmée.

Padmée est une jolie chienne adorable.





Voila.
C'est elle.

Padmée a eut juste la malchance de naitre dans un pays ou le sort de ses compagnons et elle, bin.. il est pas folichon folichon, quoi.
Padmée a eut juste, un peu, la malchance de naitre en Roumanie.

La deuxième malchance de Padmée, c'est d’être une louloute très gentille et placide mais matinée de boxer.
Gros toutou quoi.
Alors, cette jolie petite louloute aux yeux tristes, bin un trouduc, un connard de la pire espèce, a pas trouvé mieux que de lui limer, casser, et arracher ses dents.
Parce que bon les combats de clébards c'est quand même bien rigolo, hein?
Et puis ça ramène de l'argent.

Mais ces warriors champions, faut les entrainer.
Et c'est là que les chiens comme Padmée entrent en scène. Pour servir de mannequin d'entrainement.
Et puis comme il ne faudrait pas qu'on abime ces futurs champions de la castagne dont le sang va couler pour la bonne cause, on va leur limer ou retirer les dents hein, aux pauvres mannequins.
Histoire qu'ils ne se défendent pas trop.

Et puis quand ils seront inutilisables, on les larguera dans la rue.
Ils finiront au choix frappés, brulés, martyrisés, décapités, tués, torturés, vendus mort au kilos, euthanasiés sans douceur, comme des dizaines de milliers d'autres, parce que c'est tellement plus facile de mettre une somme sur leur tête que sur leur stérilisation, surtout si en plus on peut se rembourser en vendant le corps derrière à d'autres pays.

Au mieux ils seront un jour récupérés par les rares roumains qui essayent de les aider; mais définitivement marqués.
Et s'ils sont TRÈS chanceux il y aura un jour quelqu'un, d'une autre contrée, d'un autre pays, quelqu'un qui pleurera sur eux, s’intéressera à l'un deux, et adoptera l'un deux.

Alors la prochaine fois que vous demanderez à quelqu'un pourquoi il a été se faire chier à partir chercher un chien roumain, (ROUMAIN quoi!) alors qu'il y en a déjà tellement en France, tellement mieux chez nous, dites-vous juste ceci:
- Oui la souffrance est universelle, oui la souffrance n'a pas de frontières..
Mais desfois, cette connasse, elle aime bien s'installer dans des endroits plus que dans d'autres.

****************************************

Edit du 09/2016: Et juste pour le plaisir, pour montrer comment l'amour et l’intérêt d'une personne qui décide de les adopter, peut leur changer leur monde.
La même louloute maintenant.


Oui, c'est dure la vie dans nos contrées :)



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 23 mars 2016

1 an et 4 mois que ce blog prends la poussière.
La faute à pas de chance. La faute à Murphy. La faute au temps qui passe.
Le cheptel animalier s'est réduit de moitié. Les coupes de personnel poilus de compagnie sont loin d'être finies.
Y a eut Charlie, et l'envie d'écrire s'est mise en pause et puis d'autres choses se sont à cumulées. Tant personnelles que sociales. Et l'envie d'écrire à disparut..
Et puis elle est revenue.
Parce que j'avais des choses a dire finalement.
Des choses a écrire.

Alors me revoilà.
Tout simplement.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 8 janvier 2015

Mais ou est Charlie?



Ce matin, je me réveille comme avec une grosse gueule de bois.. 
Anesthésiée, sonnée, vidée.

Hier, l'obscurantisme, le fanatisme religieux et la connerie ont gagné face à la liberté d'expression et l'humour.

Je maudit mon imagination, et mes heures et heures de séries TV, car je n'arrive pas a m’empêcher de voir des images en tête, à imaginer ce qu'il a put se passer, avec une acuité et une vision parfaite.
Je maudit ma mémoire de se souvenir des images de ce policier abattu à même le sol comme un chien.
Ça tourne en boucle dans ma tête.

Aujourd'hui, je n'ai pas envie d'aller au boulot.
Et pourtant il va falloir y aller.
Aujourd'hui, je vais devoir rester calme, et me taire, face à ce que j’appréhende déjà.
Je vais devoir me retenir.
Me retenir de ne pas répondre à certains collègues qui diront qu'ils ont joué avec le feu et qu'ils doivent assumer.
Me retenir de leur rappeler que Charlie Hebdo en a aussi foutu plein la poire au pape et à la religion chrétienne et que ce n'est pas pour autant que les catho les ont abattus comme des chiens.
Me retenir de les frapper quant certains déblatérerons sur le sujet.
Me retenir d'envoyer promener mes supérieur pour qui le service passe avant tout , et que "bon on en a parlé toute la journée ça va 5 minutes!"
Me retenir de rappeler aux mômes, à midi, en pleine cantine, qu'a lieu maintenant une minute de silence.
Minute décidée à cet horaire stupide, par notre président
Minute qu'ils ne respecterons pas pour la plupart car en plein repas
Car après tout, la vie continue.
Aujourd'hui je vais porter le noir.
Non pour cacher mes formes comme d'habitude, non par goût vestimentaire habituel.
Mais pour une raison simple: Le deuil.

Oui je suis en deuil.
Beaucoup ne comprendront probablement pas pourquoi ça m'affecte autant.
Pourquoi j'ai tant envie de pleurer.
Moi même je ne le comprends pas.
Peut être ce monde, le monde de la BD, de l'illustration, du journalisme, de l’écriture, ce monde n'est il qu'une petite famille ou tout le monde connait tout le monde.
Peut être est ce pour ça..

Ou peut être est ce tout simplement que je porte le deuil d'une certaine forme de liberté d'expression qui est morte hier.
Car après ça, qui va oser prendre la relève, sans craindre qu'il lui arrive la même chose?
Qui?
J'ai peur qu'ils ne soient mort pour rien, navré monsieur Val..
J'ai peur que nous nous demandions tous bientôt: "Mais ou est Charlie??"

Reposez en paix gens de Charlie Hebdo.
Reposez en paix, policiers.

Charb disait: "Je préfère mourir debout que vivre à genoux"
Nous n'oublierons pas.
Moi, je n'oublierais pas. 



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 1 janvier 2015

Voeux 2105

On va la faire courte et simple:

Bonne année 2015, les gens! :)



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 1 septembre 2014

Les surprises de la rentrée.

Tu vois, ton retour de vacances au taff, c'est comme un Kinder surprise..

D'un coté tu n'as pas envie de retourner au boulot parce que vivre au soleil d'amour et d'eau fraiche en mode détendu du slip, bin c'est bien cool, et de l'autre coté, en même temps, tu as juste envie qu'il arrive encore plus vite pour larguer tes mômes à l’école et débarquer à ton taff sur les genoux avec un "ENFINNNNN LIIBBREEE" tonitruant et partagé par tes collègues. (ça c'est les cotés blanc/noir du chocolat),
ET tu te demandes ce que tu vas y trouver et ce qui va te tomber sur le coin du paletot. (la surprise dans l'oeuf quoi.)

Alors, quand tu apprends que tu quittes comme ça, pif paf pouf, un super bureau bien lumineux et grand, et sympa, et tranquille, pour te retrouver dans un aquarium (oui, tout petit, des parois en verre et sous les néons sans lumière naturelle, j'appelle ça un aquarium.) parce que certains trouvaient que "oh ba tiens chez nous c'est trop petit", ça te rends un peu chafouin et tu te dis que l'oeuf surprise il est un peu pourri sur ce coup.

Imagine: A peine poussé les portes de ton taff, toi qui a le sourire aux lèvres à l'idée de raconter tes souvenirs de plages, (même si t'es blanche comme un cul parce que le soleil lui s’était barré aux Maldives) les potins de la Normandie profonde (qui n’intéresse que ton Voici personnel) à tes collègues, tu te retrouve à apprendre que tu dois déménager tout ton barda parce que "bon c'est pas tout ça mais tu gênes là, toi la masse prolétaire de base et corvéable, et nous on veux tes bureaux la tussuite hop hop hop. D'façon ils sont trop beaux pour toi."
Quoi? Qu-ouï-je?
Et sinon bonjour, merci, au revoir?
Quid de mes centaines de diapo de mes vacances à trifouilli les oies que je voulais montrer?

Mais quand a t'on transformé mon oeuf kinder qu'est la rentrée, en oeuf de cent ans???

Quand on me montre mon nouveau bureau.

Quand je réalise où je vais maintenant bosser.

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 31 août 2014

Internet: La drogue, c'est mal!

- Suis sans connexion depuis une semaine - STOP - Vais trucider l’opérateur historique - STOP - Ai déjà défenestré le chat - STOP - OSKOUR!! - STOP

Je suis pas du tout en manque d'internet. Paaaasss du tout...

Edit: Alors oui, non, quand même, j'chuis vieille mais je suis quand même une fille moderne et hype et tout hein?
J'ai quand même un téléphone qui me permet au moins de blogger (au moins... :D)
Faut pas déconner non plus!
Rendez-vous sur Hellocoton !