jeudi 27 décembre 2012

Un projet un peu fou.

Les playmobils et moi petite, nous ne nous fréquentions pas beaucoup.
J'ai longtemps envié mon frangin pour son bateau et son chateau, et je lui piquais limite ses jouets, mais je n'en avait pas à moi. (A l'époque, c'etait un jeu de garçon, et la seule maison "fille" coutait un bras.)
La maison de mes rêves enfant, qui coutait une blinde à l'époque, et qui coute toujours une blinde maintenant voir pire..
Avec l'arrivée de Gizmo, j'ai trouvé une excuse pour pouvoir faire un retour en enfance et jouer avec sans me sentir fautive d'être une "adulte", et j'ai compté les années ou elle serait en âge de jouer avec.

Il y a quelques temps, je lui ai acheté une maison playmo de type ancien traditionnel.
Las, Gizmo n'a pas vraiment été intéressée par cette jolie demeure pour ses bonzommes en plastiques.
Du coup, la maison m'est un peu restée sur les bras.
Un temps j'ai pensé à la revendre. (quand on voit les prix sur le net, y'avait de quoi se faire une sacrée plus-value.) parce que bon je me voyais mal la garder pour moi, même si l'envie était for grande.

Et puis je suis tombée sur ça:
Et oui, c'est bien du playmobil.

On appelle cela du Custom playmo, et ça donne des choses très choupiesques comme ça:
Ou ça:
C'est beau, hein?
Ou encore ça, si on aime l'ambiance Halloween:

La reine de ce genre de choses se nomme Emma.J, et son blog est une véritable tuerie visuelle.
Allez donc faire un tour ici: http://emma-j1066.blogspot.fr/  et admirez un peu.

Et là, je me suis mise à frétiller du croupion sans m'en rendre compte et j'ai eut un véritable coup de foudre pour ces réalisations et la furieuse envie d'essayer et je me suis dit: Pourquoi pas?

Aussi, je me lance maintenant dans un pari un peu fou, customiser à mon tour et à mon gout ceci:

Les pages ne seront pas accessibles à tous, histoire de ne pas polluer le blog pour les non interessés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 novembre 2012

L'homme aux poils [pub blog]


Il est rare que je fasse de la pub pour un blog.
Très rare.
Je n'aime pas ça.
Même si ce sont des potes.

Mais là j'avais envie. Et c'est un pote.
Un homme poilu qui couds.
Ça valait bien de la pub je trouve.

Et comme il se dit de lui même: (parce que c'est plus rapide:)


Le bûcheron est un homme, un vrai, un barbu, un tatoué. Mais le bûcheron cache un secret.
Le bûcheron aime taquiner l'aiguille, et dégainer la machine à coudre.
Et... le bûcheron est un grand corniaud qui fond devant un minois de blondinette aux yeux bleus, haut comme 3 pommes.
Alors le bûcheron devient un petit poney rose bonbon, qui rote des arc-en-ciel et pète des pétales de rose, et qui secrètement couds des jolies petites choses pour sa descendance.

Oui, le bûcheron est un homme qui couds.

Et ça court pas les rues.
Et ça valait bien un blog.



http://atelierdubucheron.blogspot.fr/

.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 novembre 2012

Chroniques d'un doublage massacré: Once upon a Time en VF

Pour une fois je ne vais pas parler humeur mais série télé.
Encore que cela va rester un coup de gueule.
Mon énervement du jour?
Le doublage français d'Once upon a time qui va arriver sur nos écrans le 1er décembre.


Je regarde les séries en VOSTFR mais je ne suis pas pour autant critique sur la VF.
J'ai même passé outre la version française de Doctor Who. C'est dire.

J'attendais avec impatience l'arrivée d'O.U.A.T sur M6, par curiosité sur le doublage, et pour qu'enfin ma génitrice puisse le voir, vu que les sous titres et elle, sont pas très copains.
Las...
Moi si peu critique, dois me rendre à l'évidence.
Le doublage français est à chier.

Je n'ai jamais compris les choix de doubleurs des imports français.
Il me parait logique, par respect envers la série originale et le travail des acteurs, d'essayer de trouver une voix la plus proche possible de l'originale. (regardez la doubleuse officielle d'Emma Thompson par exemple).
Et sur ce coup, pour OUAT, je ne comprends VRAIMENT pas.

Once upon a time, c'est une série qui a son charme, mais un charme qui ne tient pas qu'au scénario ou aux acteurs présents, mais aussi au travail vocal qui se rattache au personnage joué.

Ici, exit tout ça.

Adieu le petit Henry si adulte malgré son jeune âge.
Il se retrouve affublé d'une voix de gamin d’à peine 8 ans.
Emma n'en parlons pas! (la voix d'Emma me file des boutons et ne colle pas du tout au personnage tellement l'actrice parle du nez. Enrhumée durant le tournage ou quoi?)

Exit la voix si grave et si sexy de Lana Parilla.
La Evil queen se retrouve avec une voix plate.. si plate....
Toute la saveur, la chaleur du personnage (dieu sait qu'elle est hot notre maire de Storybrook!) a disparue.

Et Gold/Rumpel..
Aaaah.. Gold.
Le travail de Carlyle est littéralement massacré.
Tout son travail de ce Janus des contes, cette schizophrénie entre Mister Gold, à la voix si calme, si douce et sablée, si métallique et caressante en même temps, et Rumpelstiltskin, dont la voix montre toute la folie intérieur qui anime le personnage et tout le coté jubilatoire et enfantin de celui-ci, tout ceci disparaît pour une voix aiguë et nasillarde sans goût, la même quelque soit le personnage incarné.

Les seuls potable pour l'instant restent Archi/jimminy cricket, et la fée bleue.
Et peut être Blanche..
Et encore...
Tout est surjoué.

Je suis déçue, très déçue par cette VF qui ne met pas du tout en valeur la série.
Je ne m’étendrais pas sur les erreurs de traduction, il y aurait de quoi en pondre des pages.
Rien que les premières scènes rendent la série cucul la praline.

Disons le clairement La VF est un pur massacre à la tronçonneuse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 5 novembre 2012

Nos amis les voisins



Ma nouvelle voisine étant venu me demander un petit truc, m'est revenu en tête une anecdote de voisinage.

Avec mes nombreux déménagement, des voisins il faut dire, que j'en ai eut.
La voisine faisant partager ses ébats, celle qui débarque chez toi, bourrée a 4h du mat a grand coup de "il va me tuer, il va me tuer" (son mec), et qui une fois cuvé le lendemain ne t'adresse pas la parole.
Le plus fort a été celle qui arrive chez toi en larme en pleine nuit, disant avoir été attaquée chez elle, et violée, que tu appelles les flics et tout en stress, et qu'il s'avère au bout de quelques temps que ... c’était un mytho.

Et il y a eut V.
Comment décrire V...
V a beaucoup d'enfants, beaucoup.
V est ultra fan de Johnny Halliday et "plus belle la vie", et adore regarder les séries de type "amour gloire et beauté".
V à un mari qui estime qu'il n'a aucune raison d'aller ACHETER des vêtements pour ses enfants quand il peut en trouver dans les containers ou les gens en déposent. (vous savez ces containers pour les "nécessiteux".) et qui trouve que le summum de la classe, c'est les santiags a franges et la grosse boucle de ceinture sur tee-shirt estampillé peugeot.
Bref, voila V.

Et V, habitait une maison collé à la mienne, toutes fenêtres sur une seule façade. (ça a son importance)

En bonne voisine j'avais tapé la causette avec elle, et fait amie amie à mon arrivée.
Et en bonne voisine elle venait m'emprunter des choses, comme du lait, de la farine, des oeufs, des oignons, etc..
Souvent.
Un peu trop souvent même.
Toujours en envoyant un de ses plus petits (histoire de ne pas oser refuser à un enfant..)

Avec le temps j'ai remarqué que ça coïncidait avec mes périodes de courses.

Systématiquement, le soir même ou le lendemain (je fais mes courses 1 fois par mois, en début de mois), ou je me retrouvait à me garer devant les fenêtres pour vider mes courses, l'un de ses enfants débarquait avec un grand verre, et demandait un truc qui leur manquait.
Et pas en petite quantité.

J'ai vite compris quand j'ai eut droit au verre (grand!) à remplir de sel/moutarde/poivre/farine (genre à rabord, hein?, donc pour un mois) et ce, à chaque début de mois, mais qu'à contrario elle n'avait pas un litre de lait quand on en avait manqué et qu'on était en galère (qui n'a pas un peu de lait chez lui? Oo) qu'en fait elle commençait à prendre l'habitude de faire ses courses... chez moi.

Le jour ou sa fille (adorable au demeurant) s'est ramené avec un verre doseur d'1 litre en me demandant de le remplir d'huile jusqu'au bord, je lui ai répondu gentiment d'aller dire à sa mère que le magasin avait déposé le bilan.

Curieusement elle ne m'a plus jamais rien demandé par la suite..

Comme quoi...


Et vous vos voisins?
Des anecdotes?
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 7 octobre 2012

Le syndrome post première rentrée


Quand la rentrée a sonné, à l'inverse de nombreuses mamans, je n'ai rien posté sur celle-ci.
(Edit: En fait si j'avais posté un truc. Je suis tellement blonde que je ne me relie même pas moi même et que je sais même plus ce que je poste v__v)

Curieusement je n'avais eut aucun stress, aucune tristesse, aucun souvenir refoulé qui serait remonté, rien.
Tout au plus un "je suis liiiiiiibrrrreeeee" exultant, à peine sortie de l’école.

Mais cette semaine il y a eut un grain de sable, dans ma machine si bien rodée depuis la rentrée.

En amenant Gizmo ce jour là, après le rituel accrochage de manteau, et mise de chausson, dans la salle d'accueil du matin, j'y ai vu une jolie petite blondinette, une petite fille dont le visage s'est éclairé littéralement en voyant Gizmo arriver et qui a crié avec joie son nom, j'ai vu Gizmo me lâcher la main et foncer vers elle, et j'ai vu cette même blondinette prendre ma fille dans les bras avec un "ma copine Gizmo!!" des plus sonores et les deux minettes partir ensemble vers le coin jeu, ma fille m'oubliant.

Curieusement ça m'a fait comme un coup au coeur..
La rentrée scolaire ne m'avais rien fait car j'avais l'habitude de la laisser en nounou.
Ça ne changeait pas la donne.
Mais ce jour là, je l'ai vu avec une amie, et j'ai ressenti une grosse nostalgie et de la tristesse aussi.
Mes propres souvenirs d'école m'ont pris à la gorge.
J'avoue, je l'ai envié.

J'ai réalisé que tout ça commençait pour elle, alors que c'était maintenant loin derrière et fini pour moi.
Qu'elle allait maintenant faire ses propres expériences, ses propres rencontres, son propre chemin, et que moi... Et que moi maintenant, j'étais devenue l'adulte, l’âgée.
La maman...
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 septembre 2012

Je n'aime pas le nouveau Hellocoton.



Je n'aime pas le nouveau Hellocoton.
Non je ne suis pas en mode grognon ou autre.
JE n'ai pas mes ragnagnas.

Mais je n'aime pas le nouveau Hellocoton.
Simple constatation.

Je le trouve brouillon, bordélique, fouillis et mal agencé.
(tiens, c'est marrant; j'ai dit la même chose du dernier catalogue IKEA y'a peu, mon autre grande déception de la rentrée...)

J'aimais l'ancien Hellocoton, celui qui était clair, net, bien rangé, qui affichait simplement les bests du jour, et le reste si on voulait.
Celui qui nous donnait l'impression d'une galerie marchande fraiche, rangée, claire, lumineuse.
Un endroit ou on respirait.

Là, je ne m'y retrouve plus.
C'est bien simple: Je suis arrivée, j'en suis repartie au bout de 2 minutes sans avoir fait mes découvertes bloguesques habituelles, limite en courant.
Un bazar ambulant surpeuplé.
Trop d'images, trop de textes, trop de couleurs trop de liens
Trop de tout..


Bref, c'est sans appel.
Je n'aime pas le nouveau Hellocoton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 5 septembre 2012

Ce fût la rentrée des classes...


On m'avait dit, (mon patron pour ne citer que lui):
-"ouiiiiiiiiiiiiiiiii tu verraaaaaaaasssssss, tu vas pleurer! Moi j'ai pleuré et tout la première foiissssssss. D'façon si c'est pas toi ça sera ellllllllllllleeeeeeee"!!
(oui mon patron a un coté très Cage aux folles)
 
Makache ouais!
Égale à elle même, la gamine...

Elle a foncé direct dans la salle en poussant au passage enfants et parents qui avaient l'outrageant tort d'être sur son chemin, tellement qu'elle était pressée.
Elle a oublié qu'elle avait des géniteurs dès qu'elle a posé les pieds dans sa classe.

A peine 10 minutes après son arrivée, et vu qu'elle en avait visiblement un peu rien à battre qu'on soit là, on lui dit:
-"Bon ba on va y aller hein?"
Réponse de la mioche sans même se retourner:
-" C'est ça, au r'voir!"



Bref, net, concis.
Ma fille.

Remarque dans la rue, je fût la seule maman à repartir guillerette, en criant un "J'chuis en vacances !!!!! \o/" bien tonitruant.
On fait des enfants à son image, hein...



(pour l'anecdote, en démarrant ma bagnole, la radio s'est foutu toute seule comme une grande, sur "la rentrée des classes" d'Aldebert.
Si c'est pas du message subliminal, ça!)


Et le soir, la honte.
La môme sort de la cantine du gouter en tenant la main de l'Atsem.
Mzelle coincoin qui se planque dans un coin genre "hi hi hi, faisons une blagounette" et qui, alors que sa rejetonne approche, se penche et fait "COUCOU! C'est qui??"

Et là, là... Le plus grand What the fuck du monde.

La gamine qui fait mine de ne pas me reconnaitre, me snobe prodigieusement, mode "c'est qui la dame qui me cause la?" et me passant devant en m'ignorant totalement.

Gros moment de solitude.
Et une Atsem qui te regarde en se demandant si elle doit pas appeler les flics des fois que tu sois une déviante qui voudrait voler de la blondinette.
Gamine qui finalement fera le chemin de retour en versant des torrents de larmes, et en hurlant à plein poumons 

-"Naaaaaaannnn Veux pas rentrer à la maison!! Veut rester à l’école!!!"

Mais c'est bon.
Après une première journée, l’école est toujours debout.


TOUT VA BIEN!
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 31 août 2012

Super Gizmo #2

Gizmo a de temps en temps des petites sorties qui me font bien rigoler, je l'avoue.
Par exemple, ma fille de rote pas, voyez vous.
Non
Gizmo "pète dans la bouche".
Eeeeeeet oui :D
C'est fin, c'est goûtu, c'est poétique..

L'autre jour pareil, nous regardions la TV (oui je sais, la tv petit c'est maaaaaaal) et la môme me sort
-"m'man, veut la clé bébé."
-"Gnié? La clé du bébé? Quel bébé?"
(l'espace d'un instant, des images indescriptibles ici tellement portnawak, me traversent l'esprit.)
- "Naaaaaaaan!! La clé bébé!"

*Okéééé.... réflechissement Jean-Pierre*

...

En fait, elle voulait la ma clé USB.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 16 août 2012

Mon mur facebook à moi.



En ce moment j'ai un Facebook homemade.
Et mon mur à moi, il ressemble a un mur blanc sur lequel est collé plein de choses. Lettres, faire-parts, cartes postales, photos.

Ces derniers temps, j'aime recevoir des cartes postales et envoyer du courrier dans du joli papier.

Internet a cela de chouette qu'il a rapproché les gens, mais il les a d'une certaine manière éloignés aussi.

On a perdu ce charme que donnait ce petit bout de carton, ce contentement et cette surprise qu'on avait en ouvrant la boite à lettres, en ce disant "oh tiens, mais qu'est ce qu'on va me raconter et me dire", ce plaisir visuel d'un joli papier et d'une jolie enveloppe..
On a perdu aussi le plaisir de choisir nous même un joli timbre, le plaisir d'un joli papier à lettre soigneusement choisi pour l'occasion.
On a perdu la patience et ce sentiment d'attente empressé, à vérifier sa boite au lettre tous les jours avec impatience.

Internet a certes rendu tout plus rapide, mais aussi plus froid et impersonnel.

Oui, en ce moment je re-découvre le plaisir de recevoir un courrier écrit à la main, d’espérer avoir quelque chose aujourd'hui dans ma boite autre que des factures ou des avis d’impôts, de l'ouvrir sans stresse et boule au ventre a me dire "quelle facture ou mauvaise nouvelle aujourd'hui?"

Je renoue avec le simple plaisir d'ouvrir ma boite à lettres.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 7 août 2012

Le summum de la glamour attitude: Chausser du suédois.

 Pourquoi est-ce TOUJOURS quand je descends chercher le courrier, en mode manouche pouilleuse aux chaussures de compet, le cheveux filasse pas coiffé et le regard bovin et crevé, que je croise dans l'ascenseur le Terence Hill célibataire de l'immeuble? (sous-entendu: beau gosse/blond/trentenaire/yeux azur)

J'ignore ce qui l'a fait le plus sourire.
Mon look de mendiante de métro bourrée ou mes superbes sabots en plastiques roses de chez Ikea?
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 30 juillet 2012

J'ai un secret...

J'ai un secret.
Oui, un secret bien gardé au fond de mon chez moi et qui est bien chouettos.
J'ai une méthode d’éducation du sexe opposé infaillible.

Mon secret, dernièrement, il m'a fait ça:

Et oui.
Et ce n'est pas moi.
Non.
Mais l'homme.
Oui, l'homme couds. Et bien en plus.
Et il adorrrrrrrreeeeeee ça le masochiste..

Alors? Il est pas beau mon secret? :)
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 28 juillet 2012

Monsieur chtoumoune, le retour - Yeah! #2

Ah oui tiens, c'est vrai que j'avais pas mis a jour et fait contre-rendu de CECI

Donc rapidement:
- Diplôme: Pas eut.
- Boulot: en stand by jusqu’à début septembre
- Partiels: Pas eut
- Rattrapage des partiels: Impossibeul.
Si reprise boulot, absence pour les faire refusée par le patron, avec aucune garantie d'être gardée à nouveau une année de plus dans ce boulot de toute façon. (nouveau contrat, nouvelle période d'essai où tout est possible.)
Cool.

Payes 600 boules de fac dans ta face, pour rien.

Quand je dis que Monsieur Chtoumoune m'aime?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 25 juillet 2012

Ma (future) p'tite maison dans la prairie


Ces derniers temps, je rentre de plus en plus dans le trip survivaliste.
Point de croyance en une fin du monde Maya d'ici quelques mois, point de voyage prévu à Bugarach, juste une vision du monde qui m'entoure qui me plait de moins en moins, et qui m'inquiète de plus en plus.

Il faut dire que mon dernier travail m'a amené à faire des recherches sur ce qu’était le survivalisme, et à fréquenter un forum sur "l'après pétrole".
A force de rechercher, lire, étudier, forumiser (oui j'invente des mots) je pense que j'ai été contaminée par le pessimisme et le réalisme ambiant.

La fée électricité va augmenter de 50% (dixit les médias), la vie en elle même devient de moins en moins cool et de plus en plus chère, les économistes prévoient un manque de pétrole d'ici 5 ans, l'eau potable va devenir un réel problème avec les années (souvenez vous des gens qui se battaient pour des bouteilles dans les magasins quand on avait parlé de pénurie temporaire d'eau aux infos, il y a quelques années...), la nourriture aussi. (regardez l'explosion des potagers et poulaillers maison partout.)

Le survivalisme n'est pas se préparer à la fin du monde en s'enfermant dans un bunker avec des tonnes de bouffe et des armes.. Non.
(Ça c'est la vision américaine ou des films catastrophes.)

C'est se préparer à la moindre crise.
Qu'elle soit sociale, financière, politique, environnementale ou naturelle.
C'est se préparer à vivre dans un monde difficile.

Combien de personnes se retrouvent bloquées sans savoir quoi faire en cas d'inondation, de coupure d’électricité (qui sont de plus en plus fréquentes), de grosses chutes de neige?
Qui aura le bon réflexe en cas d'incendie?

Le survivalisme, c'est avoir un sac à dos prêt pour au cas ou, c'est savoir quoi faire quand vous restez en plein hiver sans électricité pendant plusieurs semaines, c'est prévoir d'avoir des réserves d'eau au cas ou une canalisation péterait ou une bactérie quelconque se foutrait dans l'eau du robinet, c'est savoir se débrouiller pour vivre sans problème.

La maison autonome des Barronets.
 Ces derniers temps, je réfléchit fortement à chercher une maison en campagne, moi la parisienne banlieusarde.
Les conversations à la maison tourne autour de mots totalement nouveaux: "éolienne, récupérateur d'eau, panneaux solaires, cheminée, verger, potager, poulailler, cuisine à bois, bassin filtrant, etc, etc..."

Loin d'un trip bobo de retour à la nature, je veux simplement pouvoir avoir un coin ou vivre tranquillement, je veux pouvoir être sure de toujours pouvoir donner à manger à mes gamins en cas de fins de mois difficiles.
Je veux juste voir mes enfants en vie et en sécurité.

C'est une vision certes pessimiste et alarmiste mais peut être pas si à coté de la plaque que ça.

bon le plus dur reste à déplacer un Ikea à coté!
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 24 juillet 2012

K-O by Combo. Gizmo, You Win!

Même soirée chez Meilleur copain.
On fini, on sort, on papote devant la voiture avant le départ.
Sort une vielle bique de l'immeuble d’à coté qui se dirige manifestement en face mais s'arrête net genre à 1m de nous, en plein milieu de la rue, et nous écoute tranquilos papoter, en grognant on sait pas trop quoi.
On s'arrête et je la regarde les yeux ronds car pas gênée mémère quoi, même si bourrée.

Une petite voix fuse:
- "Pas écouter quand les gens y parlent. C'est pas poli!"
 Fuite de la grognasse grognante.

Gizmo 1 - Vielle bique 0.

Ma fille est une winneuse.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 22 juillet 2012

Des souris et des hommes.



Imaginez.
Vous êtes chez Meilleur pote.
Vous regardez un Disney pour occuper Guizmo, après un bon gueuleton ma foi for sympathique, à base de chouchèn et de crèpes Jambon-oeuf-fromage.
Et là, vous entendez:
-"Haaaaannnnnn!!! Comment c'est trop une chaudasse en fait la Bianca. 
Comment qu'elle l'allume, le Bernard là."

Mes yeux saignent.
Je ne regarderais plus jamais Bernard et Bianca de la même façon.
.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 21 juin 2012

Le silence de Marina



Ces derniers temps je ne dors pas bien du tout.
Certes, j'ai eut une semaine difficile d'examens, et une perte dans ma famille proche.
Mais ça ne s'explique pas par ça.
non.
Ces derniers temps je dors mal. Je cogite.
Je pense à un procès.
Une histoire sordide qui se déroule en ce moment même dans un silence généralisé.
Pas des médias non.
Ça fait leurs gros titres, au contraire.
Non, de nous. Les blogueurs, les facebookiens, et twitteriens.

Les histoires liées aux enfants me touchent extrêmement depuis que je suis devenue mère.
Projection inconsciente de ma propre famille, peut être.
Mais celle-ci me touche totalement et je serais bien incapable d'expliquer pourquoi.

Depuis que s'est ouvert le procès de Marina, il n'y a pas un jour sans que je pense à cette petite fille, au visage de Mickey Rourke tuméfié post boxing, et au regard si douloureux.
Pas un jour sans que tourne en boucle dans ma tête, l'image de cette petite fille, roulée en boule sur le sol froid d'une cave obscure, souhaitant bonne nuit à sa maman qui vient de la tabasser.

Pour la première fois de ma vie, j'ai pleuré sur l'histoire d'une personne que je ne connais ni d'Eve, ni d'Adam.
Connaître le calvaire qu'a enduré cette enfant pendant 6 ans, dans le silence et l’indifférence générale me donne des envies de meurtres.
Connaître le suprême affront que ses géniteurs ont fait à son petit corps après l'avoir tué, me donne envie de vomir.

Ces derniers temps, mes gestes, et les rapports que j'ai avec ma fille ont changés.
Au même titre qu'Emma, qui en parle très bien sur sa page, je regarde ma fille différemment.
L'avoir dans mes bras me rappelle Marina qui n'a connu que les coups.
La voir avaler son lait me rappelle cette enfant à qui on faisait avaler du vinaigre et du sel.
La voir jouer dans son bain chaud me rapporte à cette petite fille qu'on noyait dans un bain glacé.

Guizmo est dans sa période de "terribeul girl". Et pourtant, même si elle pousse le bouchon loin en ce moment, je n'arrive pas à sortir de mes gonds.
Je n'arrive pas à m’énerver ou me fâcher contre elle.
Ce n'est qu'une petite fille, et ça serait me rapprocher de ces monstres.
Et je le refuse de toutes mes forces.

Hier, quand Guizmo m'a dit, après s’être roulée en boule en tenant son doudou. "Bonne nuit Maman" comme l'avait fait cette autre petite fille, j'ai pleuré. Pleuré sur une petite fille aussi belle que la mienne, une petite fille qui aurait mérité d'avoir la même vie, la même joie de vivre, la même tranquillité en s'endormant.
Une petite fille qui n'a pas cessé de crier son amour à des parents qui ne le méritaient même pas et qui a tout supporté en silence, les défendant même.

Je ne suis pas une personne vindicative ou mauvaise, mais je souhaite, ô oui je souhaite de toute mes forces, et du plus profond de mon coeur, que ces personnes des services sociaux, toutes ces personnes qui SAVAIENT, toutes ces personnes qui n'ont rien fait; ô oui, je souhaite qu'elles ne puissent plus dormir la nuit comme moi je ne dors plus, et que flotte longtemps devant leurs yeux, le regard d'appel au secours dans le visage faussement souriant de Marina.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 30 mai 2012

Le mot clé de la semaine :)



Décidément, mes (rares!) lecteurs ont l'air d'avoir des soucis de bestioles
La preuve en est le dernier mot clef assez rigolu du jour:
"- bête plafond qui gratte le jour"
Oui da.
Certes.


Donc cher visiteur, toi qui est venu ici à la recherche du Yves Dutheil des insectes, je te conseille, soit le Baygon vert pour pallier à tes problèmes de voisinages animaliers, soit d’appeler fissa les messieurs en vestes blanches, qui sauront régler ton problème, je n'en doute point.

J'ai la bébête qui me démangeeeeeee alors je gratte un p'tit peuuuuuuuuuuu
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 mai 2012

Du deuxième ou pas.


A force de voir Guizmo grandir, jouer avec ses petites copines de nounou, et son jeune copain voisin, l'envie du 2ème se fait très forte; ces derniers temps.
Après tout, j'ai 35 ans, et je ne sais pas si c'est l'horloge biologique qui me fait du pied ou le printemps qui booste les hormones, mais en ce moment c'est limite viscéral.

Mais j'avoue que la liste des pour et des contres est assez mal fichue.
Les contres ont même une fâcheuse tendance à s'allonger.

Le fait que l'Homme et moi vivons séparés pourrait paraitre un frein.
Curieusement, c'est pas le problème.
Certes ça pourrait faire flipper l'idée d’élever 2 enfants seule, et mettre ça en premier sur la liste des contres.
Mais ici ça n'est pas le cas.
L'Homme et moi avons choisi ce système de vie, nous nous portons très bien, et Guizmo n'a aucun soucis et voit son père autant de fois qu'elle le veut.
L'Homme est très présent pour sa fille et pour moi (ce qui a son importance aussi!), nous gardons tous les deux notre jardin à nous, et je garde mon indépendance et ma liberté si difficilement acquise et si chère à mes yeux.
Le seul point noir serait peut être l'aspect financier des choses; mais c'est un choix que nous assumons.

Mais il y a quand même plusieurs raisons de contre.
Dont un couple qui oscille entre amour/super bons copains.
Un couple qui sait pas trop ou il va.

Et, il y a la belle famille....
Non je je ne m'entendes pas avec elle. Nos relations sont cordiales, j'ai plaisir à les rencontrer et les voir (du moins pour la plupart) mais sans plus.

Y'a un truc qui pèche.

Je suis effarée par la façon dont l'Homme est régulièrement laissé de coté par ses frères.
Lui le vit bien.
Semble t'il.
Il les a de temps en temps au téléphone (et encore si c'est lui qui appelle!) et manifestement ça lui suffit.
D'apprendre totalement par hasard grâce à son père, des événements d'importance (divorce, mariage, naissance, etc etc..) qu'il s'est passé ça ou ça, et que tous sont au courant sauf lui, que personne n'a pensé a le prévenir, car tout le monde l'a simplement oublié, que ça ne leur a même pas traversé l'esprit de le faire; ça n'a pas l'air de le déranger plus que ça.
Personnellement, étant très famille, c'est un concept qui me dérange.

C'est moi que ça mets en colère, que ça énerve
Lui prends ça avec philosophie. ("boarf, c'est pas grave, qu'est ce que veux que je te dise...")

Intérieurement je pense qu'il s'est fait une raison, qu'il s'est habitué à être le mouton noir sans explication.

Et il y a ma belle-mère.
C'est LE point noir. Le gros point négatif.
Une belle-mère absente. Une MÈRE complétement inexistante (aucune news depuis plusieurs années, rien à Noël, rien aux anniversaires), une grand-mère dont Guizmo ne sait même pas qu'elle existe.
Une belle mère qui se manifeste comme une comète (une fois tous les 10 000 ans) à travers les autres, quand elle a besoin d'aide ou que madame "a pas le moral" et que ses "méchants enfants l'ont abandonnée".(-sic-)

Et ça, par contre l'Homme ne le supporte pas.
Il ne le dit pas mais je le sens.
Mes parents sont devenus ses parents. Ma famille est devenue au fil du temps, SA famille.
Une famille présente. Qu'il voit quasi tous les week-end, à qui il peut parler, se confier lui qui est si renfermé et secret.

Quand j'ai lié ma vie à l'Homme, je savait que je me liais aussi à sa famille à lui.
Au début j'ai fait avec. (J'aime beaucoup mon beau-père, un homme charmant et plein d'humour ainsi que sa nouvelle épouse. Mais pas comme un membre familial, non. Comme une connaissance.)

Mais maintenant ça n'est plus le cas..
Avoir un enfant en sachant qu'elle peut se manifester à tout moment et exiger de voir ses petits enfants, elle qui n'a jamais pris de nouvelles de sa petite fille, petite-fille qui a eut droit comme cadeau de sa grand-mère, à une baballe pour chien à la naissance, et rien depuis.
Avoir un enfant et voir des gens rentrer en forçant dans sa vie, dans MA vie, sans me demander mon accord ou mon avis, je ne peux plus.
J'en suis muette de rage à l'avance.

Mon état d'esprit actuel me porterait à avoir mes enfants, ma famille, et c'est tout.
Je veux juste cet enfant.
Lui seul.
Avec l'Homme pour père.
Pas ce qui va autour.

Malheureusement c'est impossible.


Alors le deuxième ne se fera probablement pas.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 mai 2012

La phrase du jour. (qu'il fallait pas dire!)

Zut.
J'avais promis de ne plus parler de politique, mais là je peux pas m'en empêcher.
Point de Gauche/droite hein? (Non non revenez!! Fuyez pas!!) Je l'ai déjà dit ici, je ne suis pas d'un courant politique spécifique quel-qu’il soit.

Simplement une phrase.
Une seule phrase, qui m'a fait bondir sur mon fauteuil quand je l'ai lue.

Une phrase dite par notre nouveau premier ministre, qui me picote, je l'avoue, fortement les oreilles.

" Toute condamnation qui disqualifierait un responsable politique pour des actes contraires aux valeurs de la République conduirait à l'exclure du gouvernement. Aucun membre du gouvernement n'est aujourd'hui dans ce cas de figure"

Loin de moi l'idée de critiquer Mr Montebourg, notre ministre du redressement "progressif" (hin hin!).
Certes, on se dira, ce n'est qu'une petite insulte de rien du tout, la preuve il n’écope que d'1 euros, notre descendance dit bien pire dans les cours de récré, (si vous savez comment les oreilles chauffent au lycée mes aïeux!), donc ça à la limite, les diffamations et autres, c'est devenu monnaie courante chez nos têtes pensantes, et je m'en tape franchement.

Mais y'a cette petite phrase quand même...
"Aucun membre du gouvernement n'est aujourd'hui dans ce cas de figure"

Voyez vous mon cher monsieur premier ministre, ce qui me gène dans cette histoire c'est ça.
Vous nous recollez des cours d’éducation "civique" dans les écoles pour les élèves pour en faire de parfait petits républicains bien polis et tout.
Nous autres parents, passons des années à élever nos enfants pour leur inculquer des valeurs de politesse, de civisme, d’éducation, etc etc (enfin moi en tout cas! j'aime bien l'idée que Guizmo soit bien éducationnée! Oui j'invente des mots, ça m’éclate.)

Les insultes et la diffamation (quel quelle soit) ne sont pas contraires aux valeurs républicaines?
Quel bel exemple vous donnez là.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 22 mai 2012

Le mot clé de la semaine!

Non mais là je me DEVAIT de faire un post de félicitations et dire bonjour au monsieur ou la madame qui a manifestement peut confiance dans l'appareil digestif de ses félins en son absence.

Oui Inconnu(e), toi qui est tombé(e) sur ce blog cette semaine, en tapant "quand je ne suis pas chez moi, mes chats font caca", sache le, tu as gagné le prix du mot clef le plus rigolard qui soit.

Et oui mon ami, je confirme les chats forment une vaste coalition pour prendre la place des humains et agissent en notre absence.
Ils nous cachent la vérité en lâchant les orgues de l'enfer dans leur litière tel un brouillard olfactif de petit matin!

Je suppute moi même fortement que l'un de mes chats porte ma lingerie quand je suis au boulot (c'est pas mes poils dedans) et vide les bouteilles du mini-bar en regardant chasse et pêche à la TV.

(et planque une camera chez toi, on veut des preuves!)
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 21 mai 2012

Monsieur chtoumoune, le retour - Yeah!




  Je suis une nana qui est généralement vachement positive.
Je veux dire, avec toutes les galères que je me suis prise dans la tronche (mes parents c'est Cosette et Caliméro, ma vie est un roman de Zola, lalalalaaa...) d'autres se seraient déjà tiré une balle depuis belle lurette.
Mais non, moi, je positive, je me dis que ça ira mieux demain. (oui j’espère depuis plus de 10 ans mais passons.)

Sauf que, ces derniers temps, j'ai un peu de mal à garder le cap je l'avoue.
Ma prépa de diplôme ne se passe pas super bien (cf post précédent), et y'a de l'eau dans le gaz niveau boulot adoré aussi.
Oui j'ai appris comme ça, alors que j'allais à la réunion du "onfaitlepoint" toute guillerette il y a quelques semaines, m'attendant à ce qu'on me demande mes horaires souhaités pour l'année prochaine si je voulais rester avec eux, si je re-signe tout ça, de bonne humeur quoi. La patate et tout.
Je sais que je fais du bon boulot, tu vois?

Et là le verdict est tombé en une seule phrase.
Une.
"On sait pas si on va te garder."
voila.
Je crois que ma tronche devait ressembler à ça:

Ah oui je t'ai pas dit, mon grand-père est un lémurien :p

Mé mé mé...
Et là, tu réfléchit à toute berzingue aux conneries éventuelles que tu aurais pu faire à l'insu de ton plein gré, (non ça c'est check), à des profs qui auraient put se plaindre de quoique ce soit (check aussi, ils te voient comme une future collègue, depuis que tu révises dans leur salle.), à un courant qui passe pas avec les élèves? (Euh... Pas de secondes donnés en pâture aux crocos ce mois ci, les terminales je les ai pas tazzés depuis 2 semaines.. Non non tout va bien...).

- y'a quelque chose qui va pas avec mon travail pour vous?
Ah non. non.
Mon travail est parfait. De A à Z, et impeccable parait t'il.
Non je suis trop "attentiste".
Voila ce qu'on me reproche.
De faire mon taff (beaucoup d'ailleurs de taff) dans mon coin sans me mettre en avant, de demander avant d'agir pour pas faire de conneries, de ne pas décider à la place du patron sans lui en parler.
D'agir en fonctionnaire, quoi.
Voila.
La douche froide.

Et aujourd'hui, alors que je m’inquiétais de ne toujours pas avoir reçue ma nouvelle carte étudiante après mon changement de cursus (en Janvier!) j'ai appris que.. je n’étais pas inscrite et que c’était peut être mort pour mes partiels (en même temps je les sentaient mal..) vu que la dame du service en question ne m'a semble t'il jamais envoyé d'autorisation de changement de cursus.
Et ouais :D
C'est t'y pas beau? :D

J'ai eut droit à ce dialogue. J'vous jure c'est retranscrit texto.

- Hein? mais pourtant j'ai accès aux cours et j'ai eut le contrat pédagogique et tout!
- C'est une erreur 
- Donc les examens c'est mort pour les passer?
- Oui c'est une erreur aussi.
- Et les 600 boules que j'ai payé, c'est une erreur aussi, ou je les ai payé pour rien?
- Vous les avez payé pour rien.


J'ai grosso merdo, cette semaine pour essayer de régler le problème et croiser les doigts.

Donc tu vois, le coté positif, là, j'avoue que je commence à avoir du mal à le tenir.
Le dieu schtoumoune m'adule positivement en ce moment on dirait.
Mais maraboutez mouaaaaaa, bordel !! >____<
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 18 mai 2012

De l'importance des contacts

Tu vois mon ami (permet que je te tutoie. Les filles, rajoutez un "e")
Les bons contacts c'est important.
La vie te le prouve tous les jours.

Regarde moi par exemple.
Je passe un diplôme en candidat libre. Dans une de mes anciennes écoles.
Et tu vois, si j'avais pas gardé quelques bons contacts de l'époque, et bin.. j'serais quand même bien grave dans la merdasse.
Ouais parce que, dans ma petite tête de blonde, je me disais:
bon ok t'es une ancienne élève, les profs vont bien t'aider quand même un peu.
Surtout que toi, genre t'as 2 taffs à coté, et un rejeton à s'occuper. Ils vont bien avoir pitié de toi et pas te laisser dans ton coin toute seule.
Ouais quoi merde. T'es pas une élève ado écervelée qui glande et a le temps; et pi t'es une de LEUR ancienne élève.

Et bin, le jour ou tu te rends compte que personne ne te dis rien, ni ne te tiens informé; qu'on ne réponds pas à tes mails, et que tu apprends que les sujets sont dispos depuis 2 semaines sans que l'on t'ai prévenu, et qu'on te balance un "mais t'as qu'a envoyer tes parents le chercher" pour un sujet de diplôme dont non, tu peux pas traverser de l'autre coté de Paname pour aller le chercher parce que TOI tu bosses. (genre à 35 ans, je vais envoyer mes parents me chercher un truc à l'autre bout de Paris, eux qui sortent même pas la voiture pour plus de 15Km des-fois que ça la salisse, et qui bossent eux aussi).

Bin là, tu vois, tu te prends une méchante baffe dans la tronche, et tu comprends que non, tu vas devoir te démerder toute seule, sans info, ni indications, ni aide.
Et que finalement, ça à l'air de les saouler un poil de te laisser le passer, toi l'ANCIENNE élève, finalement.

Et tu te retrouve à contacter une ancienne prof à toi que tu adores, limite en pleurant, à coup de "ouiiiiiiin!! j'chuis tute seule, personne y m'aime, au s'cours!!!!!!!!!!!!!"

Et c'est LA, précisément LA, quand ta prof adoré te réponds dans un mail que tu ouvres fébrilement, et que tu lis avec un soulagement qui t’éclate limite les poumons, que tu vois qu'elle t'encourage et te donne les quelques infos qu'elle a put pécher en douce, que tu te rends compte à quel point des contacts et un réseau c'est important.

Quand à ce diplôme, ouais j'vais le passer!
Rien que pour leur clouer le bec!
Na!
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 mai 2012

Des présidents et des hommes.


Au lendemain des résultats de la présidentielle, et du nom de notre nouveau président, je suis partagée.
Je ne ressent pas cette liesse générale qui semble avoir touché tout le pays au dires de certains.
J'attends de voir si F.Hollande va réellement baisser son salaire et celui des ministres comme promis et virer l'avion présidentiel si décrié du temps de son prédécesseur, ou si on aura droit à un "oh ba maintenant que c'est là hein, gardons le".
Belles paroles ou pas belles paroles? (comme disait Dalida)


J'ai eut depuis hier de grandes conversations avec divers amis à propos de ces résultats.
Généralement j'évite de parler de politique, car manifestement il est difficile de parler intelligemment sans s’engueuler quant on a des idées différentes.
C'est humain, parait il. :)

J'ai eut des phrases du genre "oui mais lui il va faire du changement."
J’espère.
Même si, je sens bien le coup que dans 5 ans il n'aura rien fait de mieux, mais qu'on dira "oui mais c’était la faute à sarko qui avant, blablabla". (là je lolilolerais)

Certains m'ont repris sur une de mes réflexions aussi.
- pourquoi virer Air Sarko one, maintenant qu'il est là de toutes façons ??

Pourquoi virer Air Sarko one? Parce que quasi toute la gauche l'à critiqué lors de sa création en disant "bouh pas bien". (alors que deux A319 avaient été virés en "échange").
Je trouve un poil hypocrite après coup de dire "oh ba il est là profitons en, tiens!".

Dire "je serait le président du changement, écologique tout ça", et faire 500m en voiture, puis utiliser TROIS Falcons pour monter à Paname (staff + journalistes), j'trouve que c'est un poil kif kif bourricot voir plus que la soirée de fête au Fouquet's en 2007 si décriée; mais là curieusement silence radio des médias à ce sujet.
Ça fait mauvais signe..
Hollande comme Sarko, de toute façon, fréquentent le même monde de la haute, et ont le même train de vie.
Alors le changement, j'avoue, j'y crois moyen..

Personnellement je suis apolitique.
Je déteste ce truc des français de te ranger dans des cases gauche-droite et personnellement je ne m'estime ni d'un bord ni de l'autre, mais qu'il peut y avoir du positif comme du négatif de chaque coté. Oui, même dans les extrêmes, qu'il soit de droite ou de gauche, il peut y avoir 2-3 trucs à piocher.

Mais cette campagne présidentielle m'a profondément gonflé, car totalement orientée et ciblée dès le départ.
Qu'on aime ou qu'on aime pas le bonhomme, c'est chacun son choix. Mais force est de constater qu'il y a eut un véritable racisme anti-sarko, bien relayé par les médias, et un irrespect total envers la fonction même de président.

Les médias parlent de "victoire écrasante" de Hollande. Ah? perso, 51 % et des brouettes, sachant le nombre de vote blanc et d’abstentionnistes, j'appelle pas ça une "victoire écrasante".

Sarko a fait des conneries oui. Mais pas que. Sauf que ça on l'oublie bien facilement.
Comme on oublie aussi bien facilement que Mitterrand a fait pas mal de grosses conneries, curieusement vite oubliées elles, par contre. (sa fille, entre autre)

J’étais pas particulièrement pour Sarkozy.
Je n'ai même pas voté pour lui en 2007, non. Mais cette haine gratuite à son encontre, ce racisme, ouais ça m'a saoulé.
Voir certains collègues faire du prosélytisme politique auprès des élèves à coup de "votez Hollande pour virer le Nain" (putain que je déteste cette insulte gratuite), ça m'a foutu en rogne.


(Et le "moi président" répété en boucle de Hollande m'a donné envie de grimper aux rideaux tellement j'ai eut l'impression de voir, non pas Mitterrand, mais sa marionnette des guignols (le "appelez moi dieu".). Ça a gâché tout le reste, dommage mais c'est un autre sujet.)


 Autre chose qui m'a positivement gonflé: Voir des messages dès le premier tour de type "oh ba 20 % on voté pour MLP: ça doit être des désespérés ou des abrutis" ou encore "27% qui votent encore pour le "nain", sont totalement idiots", "oui nous on SAIT ce qui est mieux, votons gauche", ou simplement des "mais comment des jeunes peuvent voter pour lui?", "ouais le lavage de cerveau de la droite à marché", etc etc.. Tout ça m'a positivement foutu en rogne.
C'est méprisant, égotiste et totalement anti-démocratique.


Hier j'ai regardé le discours de départ de notre futur ex-président, comme j'ai regardé le discours d'introduction de notre futur nouveau président.
J'avoue, même si Nicolas Sarkozy n’était pas ma tasse de thé, j'ai trouvé son discours humble et surtout d'une très grande classe.
Devrais-je en avoir honte?
Je ne pense pas.

Bref, la campagne présidentielle c'est fini, on va pouvoir passer à autre chose dans les médias et dans la vie.

Je souhaite à François Hollande bonne chance et de réussir son boulot de président, sincèrement.
Mais j'attends de voir.
Les paroles et les promesses pour caresser dans le sens du poil, c'est toujours facile.
Les actions c'est autre chose.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 25 avril 2012

Tristes pensées.




Shoeaddict, était une blogueuse.
Une blogueuse certes parmi tant d'autres, mais j'aime à me dire que la communauté Hellocoton, même virtuelle est néanmoins une communauté
Et le décès de l'une de "nous", fait toujours un choc.

Je ne la connaissais pas personnellement.
Je suivais son blog de temps en temps même si je n'ai jamais laissé de message..
Apprendre à l'instant son décès, me fait un choc et me laisse un sentiment bizarre..

J'ai passé la soirée devant une émission suivant des bébés prémas. Des bébés qu'on voit vivre mais aussi mourir.
Rien à voir vous me direz, et pourtant...
Et puis je me suis connectée.
Et puis j'ai vu le message de DarkGally.
Et puis j'ai revu son dernier message ou elle annonçait sa grossesse.
Et là ça m'a fait un choc.

Mais ça m'a rappelé aussi à quel point la vie est une pute.

Mes pensées et condoléances à sa famille.
Rendez-vous sur Hellocoton !

C'est la dèche dans le poulailler

Copyright URBS

Je vais finir par n'avoir que des coups de gueules sur ce blog, si ça continue, mais la vision de l'homme partant au travail avec sa grosse mallette de bricolage, une fois de plus, commence à me foutre les nerfs.

L'homme fait un travail peu apprécié. Surtout par "les jeunes de banlieue", et les automobilistes.
Peu apprécié par presque tout le monde à dire vrai, à l'heure actuelle.
Sauf que l'homme, périodiquement, au lieu d'aller arrêter les méchants tel qu'il devrait le faire, se retrouve à jouer les peintres de bâtiment, les bricoleurs.
La faute à quoi?
Au manque de moyens.
Oui.
Là par exemple, il se retrouve à bricoler lui même une Toise, normalement obligatoire, car "pas les moyens".
La dernière fois c'est leur bureau qu'ils ont repeints à leurs frais.
Son écran, il l'a ramené de la maison.
Sa chaise, il l'a récupéré d'un dépôt d'encombrants.
Son meuble à tiroir, il vient de la maison.

Oui c'est la dèche dans le poulailler.

Un exemple comme un autre il y a peu:
Gros titre: La fameuse caisse noire.
Des policiers revendant les saisies dédiées à la destruction administrative à des ferrailleurs, pour acheter... des ampoules, du papier imprimante et des stylos!.
Certes, le procédé est discutable et illégal dans les faits, même si ces produits devaient de toute façon être détruits.
Mais trouvez vous normal que nos policiers en soit réduit à ça pour pouvoir bosser correctement??
Et je passe les nombreux commissariats et Hôtel de police qui tombent en ruines.

Oui il a une vrai crise.
Oui les services de l’état manquent de moyen.
Mais c'est le cas de tous les services. Y compris certains que j'estime les plus important et qu'on passe souvent sous silence.

Car oui, je trouve anormal que l'homme ai à acheter/réparer/payer/construire son matériel pour pouvoir bosser.
C'est pas son boulot!

Et parce que les images valent mieux que les mots: CLIKISSI
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 avril 2012

Viens manger chez moi, mes chats font caca.



Pourquoi.
Mais POURQUOI faut il toujours que mes chats aillent aux chiottes quand je mange?
Et à CHAQUE repas en plus?

J'ai retourné ça dans tous les sens, et je ne vois que 3 explications possibles:

- Mes chats sont des sociopathes sadiques, que ça fait particulièrement rigoler de lâcher les orgues de l'enfer quand je graille.
- Ils estimes que leur maîtresse ne perd pas assez vite des fesses, et ont décidé de donner un coup de main en me coupant l’appétit à chaque fois.
- Ma cuisine sent tellement mauvais que ça leur donne illico envie de visiter leur litière. J'ai donc inventé le laxatif olfactif.

En guise de représailles, je vais peut-être mettre le pot de Guizmo à coté de leurs croquettes, tiens. Ou leur donner a manger dans un sani-broyeur...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 avril 2012

On a toutes une Eloïse en nous...

... mais surtout moi en fait.
Mais qu'est ce qu'elle raconte encore, vous direz vous?

Ma foi ami lecteur, pour comprendre, il faut avoir lu ça:


Bon, pour toi qui ne connais pas, je me dois d'expliquer un peu.
La page blanche, est le dernier né de couple ultra fashion de la blogosphère BD, a savoir Boulet et Penelope Bagieu. (non n'appelez pas Voici et gala, je parlais de "couple" au sens figuré, merci.)
L’héroïne de l'histoire, nommée "Eloïse", nous plonge dans son histoire étrange et pourtant fascinante.
Mais c'est quoi cette histoire me direz-vous?

Imaginez.
Imaginez que vous vous réveillez un jour sur un banc en plein Paris, sans savoir qui vous êtes, pourquoi vous êtes ici, d’où vous venez, bref de rien du tout.
Juste un sac avec des affaires dont vous n'êtes même pas sure que ce soit les vôtres.
 Voila le synopsis du livre.
On y suit l’héroïne, tentant de recoller les morceaux sur ce qu'est sa vie, sur ce qu'elle est et sur qui elle est, et pourquoi elle n'a plus aucun souvenir..
je n'en dirais pas plus, vous laissant le soin de découvrir (ou pas) le bouquin.

Maintenant ce que j'en ai pensé.
Je ne dirais pas que j'ai adoré ce livre.
Non, ça serait mentir. J'ai un sentiment ambigu sur ce que j'en pense. Sans spoiler l'histoire du tout, j'aime bien le concept, même si la fin me laisse... sur ma faim, et que je trouve quelques longueurs dans le livre.
Certaines planches sont a tomber par terre, et d'autres semblent être faites sur un coin de table.
Il  y a du bon et du moins bon.
Cette histoire aurait même pu être traité de manière tellement différente..
Et le prix aussi fait parti du moins bon, soyons franc.

Ce qui m'a surtout fait accrocher et m'a plu, c'est le personnage même d'Eloïse, car ce personnage à touché une corde en moi.
J'aime cette idée de pouvoir tout effacer et tout recommencer à zéro.
Cette idée d’être quelqu'un de totalement différent, ce formant par d'autres acquis et d'autres expériences.
Cette idée de nettoyage profond de tout son être, de remise a zéro.
Car Éloïse se souvient de tout, sauf de ce qui la concerne de près ou de loin.


La page blanche est un bon livre, certes, qui fait un poil réfléchir sur son propre être et sa propre vie, et qui fait passer un bon moment mais qui ne marquera pas les annales par son dessin ou son scénario.
Bien réfléchir avant d'y mettre le prix.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 avril 2012

Bon plan inside pour vos loulous - Merci la mère cane!

(bon avant, je spécifie bien que ce n'est PAS un billet sponsorisé hein? Ou à la limite, un gros merci pour une certaine blogueuse :) mais en ces temps de galères, les bon plans ça se partage!)


Je suis blonde.
Je pars donc d'un léger handicap.
En plus, en tant que blonde patenté, j'ai un léger problème avec la carte bleue.
Enfin j'avais.
Depuis j'ai fais du chemin, et être précaire, ça aide vite à trouver les bon plans et les chouettes trucs à faire pour bouffer tous les jours.
Et comme je suis une gentille fifille, j'ai tendance à partager les bon plans aux copines de galères, voir à tout le monde.
Aussi, quand la mère cane a parlé de ça: je me suis dis "ok banco, ça c'est du bon plan à mort, merci m'dame cane!"
Surtout si comme moi t'es du genre à aller acheter sur le net et à pas réussir à épargner 150€ et des brouettes tous les mois sur le compte de ton rejeton.
Kesaco me direz vous?
M'dame cane l'explique très bien dans son post, mais je m'en va ré-expliquer ici rapidement.

Donc: Capital Koala, c'est quoi?


Le concept est simple, c'est un petit site gratuit d'aide à l'épargne.
Vous ouvrez un livret orange chez l'une de leur banque partenaire (que ING ou Monabancq pour l'instant malheureusement, cumulatif avec un livret A), installez la petite barre koala (qui vous préviendra à chaque fois si le site est partenaire, et combien on vous rembourse), ET, à chaque fois que vous allez faire commande sur un site, un pourcentage de votre facture est reversée sur le compte épargne de votre descendance.

Ce petit site travaille avec un bon paquet de partenaires, allant de la Fnac à Auchan,  en passant par Verbaudruche, Jouet Club, ou même Norauto, Alinea ou Zooplus.
Mon seul regret: Qu'il n'y ai pas Amazon et Ikea. Surtout vu mes factures mensuelles chez eux! XD

Avantage non négligeable, c'est que TOUT LE MONDE peut s'y inscrire! Du coup vous pouvez créer une vrai communauté avec les grands-parents/parrain - marraine/cousins/amis/le chien...
Et chacun peut aussi avoir plusieurs bénéficiaires et décider s'ils veulent reverser à 100% à un enfant, ou dispatcher entre plusieurs. (par exemple un grand père avec plusieurs petit enfants.)

Et comme en parrainant, on fait gagner 5€ au parrainé, je parraine qui vous voulez ;)
(laissez moi votre adresse en com.)

Bref, sincèrement merci à la mère cane pour m'avoir fait découvrir ce chouette bon plan, que du coup je diffuse aussi.:)
\o/

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 8 avril 2012

J'ai été eut.

J'ai pris ma première claque "j'me fout d'ta gueule" au lycée.
Je me suis fait avoir comme une greluche, et je n'ai pas vu le coup venir.
(mes collègues non plus.)

Et je ne sais pas ce qui est le plus déplaisant dans l'histoire.
Le fait que cette môme "battue" que j'avais mise sous mon aile ne soit pas battue du tout et qu'elle se soit payé ma trogne complètement, ou le fait que j'ai été assez stupide (mes collègues aussi, remarquez!) pour tomber dans le panneau et ne rien voir venir, moi l'adulte.
Sans parler du week end à stresser à cause d'un simple message, à me dire "bordel, qu'est ce qu'il va me tomber sur la tronche Lundi au boulot?"

Je n'ai rien à me reprocher. Mon travail ayant été fait consciencieusement.
Ou peut être si.
Mon propre passif m'a fait me sentir trop proche de cette gamine et de ce qui, soit disant, lui "arrivait".
Et là a probablement été mon erreur.
Une part de moi le vit un peu comme une trahison, ce mensonge éhonté d'enfant frappé.

On s'y attache à ces mômes qui deviennent d'une certaine façon les nôtres, et qui savent en bon ados flatter la corde sensible, et on oublie vite que non, ils ne le sont pas, et qu'ils nous prennent très souvent pour des abrutis.
Et la voir me dire bonjour totalement normalement comme si de rien n’était à chaque fois me fout les nerfs.

Bref, j'ai été eue.
On m'y reprendra plus.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 5 mars 2012

Publicité TV: Cartier ce magicien



Hier, j'ai pris une claque dans la tronche.
Ouaip, une claque visuelle.

J’étais nonchalamment installée dans mon canapé (aka comme une bouse dans le canaprout), en attendant mon film culte qu'est Asterix & Obelix: mission cléopatre.
Oui cherche pas, ce film EST mon film culte, que j'ai vu 30 fois, que je connais par coeur (non mais réellement en plus!) chaque réplique, toussa.
Bref, j'attendais quand a débarqué sur mon petit écran un mini film aux images absolument sublimes.
Mais qu'est ce donc??
Une bande annonce pour la croisée des mondes #2?
Un nouvel opus de Narnia?

Mais c'est long en plus ce truc.
Mais... mais... Mais c'est sublime cette petite chose! O_o

De quoi je parle donc?
Il s'agit d'un film publicitaire:  “L’odyssée de Cartier”,  réalisée par Bruno Veillan pour Publicis, Cartier s’étant payé le luxe d'un prime time de près de 3 minutes et demi, pour rappeler sa marque, ses réalisation, son étendue géographique!
Presque 4 minutes d'images sublimes qui ont dut couter un max. (raah... l'arbre en joaillerie, l’intérieur du palais....)
Que des images, pas un texte, pas de slogan, pas une pub, rien.
Juste un simple "cartier" prononcé à la fin.
Tout est dit.

J'avoue, Cartier à fait très fort, et c'est une vrai claque visuelle pleine de classe que nous offre ce bijou publicitaire..
Les images sont à tomber par terre, et ce court-métrage vous transporte avec élégance dans ce qui fait la marque et sa reconnaissance mondiale.
(et pourtant je suis pas bijoux/mode/blingbling)

Je vous laisse le plaisir de baver par vous même.



http://www.odyssee.cartier.fr/
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 28 février 2012

Fan de déco? Besoin d'aide!

Bon.
Amies blogueuses, j'ai besoin de vous!
Je cherche CE papier peint:



Oui voila.
Je le vois partout dans les catalogues, sur les sites de déco, même chez ikea.

Je suis raide dingue de ce papier et impossible de savoir d’où il vient.
Alors si l'une de vous arrive a me trouver ce produit, elle aura euh... ma gratitude éternelle, et un énorme bisous baveux
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 27 février 2012

Mouchoirs, dolip et tralalas


Je crois que Murphy et moi, on est vachement copains. Je dirais pas qu'il me court après mais j'crois qu'on peut parler de relations à long terme et passionnelle entre nous.
Bin oui, qui d'autre que Murphy pourrait suer sang et eau pour faire en sorte que je soit malade lundi dernier et les jours suivant, et m'en remettre une couche à nouveau CE lundi, hein?
Oui.
Qui d'autre que Murphy (ah ah, le petit rigolo) pour foutre la crève DEUX lundi de suite AVEC une guizmette qui ELLE pète la forme ?
Qui d'autre que Murphy (ah ah, sale petit bâtard) pour me pourrir mes 2 seules semaines de vacances tant méritées?? ç___ç

Je vous laisse, je retourne mourir au milieu de mon Mordor personnel version Kleenex et Sauron à couettes..
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 février 2012

Mademoiselle, et fière de l'être!


Attention, je préfère prévenir, ça va envoyer du lourd parce que je vais lâcher un méga coup de gueule un poil vulgos.
La faute à ma mise en rogne?

Mais bordel mais lâchez nous la grappe!
Y'a pas de combats plus important à mener qu'un changement de nom?
L'excision existe toujours, l'avortement recule, le salaire d'une femme est toujours plus bas que l'homme, le pays par à va l'eau direction la case banqueroute, et on se prends la tronche pour une dénomination?
Il y a des combats bien plus importants pour l'égalité homme/femme à mener, bordel!

Oui je suis une "mademoiselle"!
Oui j'ai 33 ans
Et oui je suis fière de l'être.
Et devoir choisir "madame" sur un papelard parce qu'une poignée de féministes ont décidé d'imposer leurs diktats à toute la population féminine sans même leur demander leur avis car partant du principe que toutes sont d'accord avec elles, oui moi, ça me FAIT CHIER!
Car oui, je suis fière de dire que non je n'appartient pas à un homme!

Alors l'excuse du "oui mais c'est parce qu'avant la femme appartenait à son mari blablabla".
La femme appartient TOUJOURS à son mari légalement parlant, puisqu'on lui impose SON nom de famille à lui!!

Le fait de dire que le mademoiselle date d'une époque ancienne et que la société n'a pas évolué c'est un argument fallacieux.
Sous-entendre que l'homme en lui même n'a pas évolué de mentalité depuis le 17 ème, est un mensonge et une stupidité doublée d'une insulte pour l'homme.
Le sexe mâle à évolué, l'homme a changé. (oui je sais, y'a quand même des exceptions, je sais!)
L'appellation "mademoiselle" n'a plus rien avoir auprès de la jeune génération par rapport sa version 18 ème.
Remettons les choses dans leur contexte!
Prêter ces intentions aux hommes de notre époque ne prouve qu'une chose. C'est que ce sont ces dames (et hommes, puisqu'il y a aussi des hommes parmi les féministes) qui n'ont pas évolué et sont restées bloquées à l'ancienne époque sans regarder dans le temps présent.

je ne changerais pas mon mademoiselle.
Pourquoi le faire?
Parce que j'ai un enfant? Et donc obligatoirement je dois passer a la case Madame?
Non, c'est une vision réductrice et de "qu'en dira t'on".
Je suis fière de porter ce titre de "mademoiselle".
rien a voir avec une quelconque envie de paraitre plus jeune ou autre.
Non.
Simplement parce que ça fait de moi ce que je suis, une femme libre qui se démerde toute seule dans la vie, pour élever son môme, pour payer son loyer, pour vivre sa vie, sans rendre de compte ou dépendre de qui que ce soit, et qui est fière de le faire!

Non mais n'importe quoi!
Et la jeune fille de 14 ans? On va l'appeler madame?
Et la miss de 19 ans aussi??

Non mais j'aurais l'air fine en mettant "madame" à ma gamine de 10 ans ou mins quand je lui écrirais a sa colo!

Donc oui, ça me broute, voila, na!
Marre de ce pays ou des lobbys t'imposent leur façon de penser!

(OMG... je parle comme une féministe! :D)


Edit: Et puisqu'il en parle mieux que moi, l'excellent billet de l'odieux connard! 
Edit 2: D'ailleurs tiens, j'intègre mon com au billet directement tiens!
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 19 février 2012

Nouvelle Playlist



Oui parce que bon je change un peu quand même.
Le froid polaire est parti, le soleil revient.

Donc quelques nouvelles ziques et découvertes dans la playlist d’à coté!

Enjoy! \o/
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 14 février 2012

Et merde, il m'a offert des fleurs...

Je déteste la st valentin.
Déjà parce que c'est pour moi ZE fête commerciale de la vie qui tue, (d'ailleurs je sens que la blogroll d'Hellocoton demain va comporter beaucoup de titres du même acabit) parce que j'estime que quand on aime quelqu'un, y'a pas de jour précis pour le lui prouver, et que voir toute cette file de clampins devant les fleuristes qui le restent de l'année accumulent les conneries/engueulades/gamineries/mesquineries, ça me fait franchement rigoler, tellement ça fleur bon l’hypocrisie de couple.
Mais aussi parce que, quand on est non pas célibataire, mais en passe de le devenir, ça devient une horreur.


Imagine.
Toi et ton mec en pleine déroute mode "chemin qui se séparent de plus en plus".
Toi tu te dis "ok, c'est franchement le bordel entre nous, manifestement ça se fini doucement, on devient des potes, on va y aller en douceur, pas de soucis".
Tu préviens en avance en expliquant BIEN que tu ne veut pas fêter cette truc de merde, tu ne veux pas de machin a pollen, ni de cadeau, parce que dans ta tête tu te vois pas du tout lui rouler une galoche un brin forcée pour le remercier d'un cadeau, parce que tu n'en as pas envie en ce moment, tellement c'est le bordel dans ta tête, ou que tu n veut pas de plat-plat a sa mémère mode restau en amoureux qui est pas DU TOUT le bon plan en ce moment.

Bref, terrain préparé d'avance.
(normalement)

Sauf que ce soir, l'homme qui ne pense jamais à ce genre de chose, l'homme qui a dût m'offrir en 10 ans 3 ou 4 fleurs, l'homme qui sait POURQUOI je ne veut pas fêter cette st valentruc, l'homme qui est pas con et qui sait qu'on devient de plus en plus des amis,
bref,
L'homme ce soir, est rentré avec une rose à la main, alors que je lui avait dit non.

Et merde...
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 11 février 2012

L'expérience moralisatrice à deux balles.



En ce moment y'a un truc qui tourne sur Face de bouc qui m’énerve prodigieusement.
L'histoire du "violoniste secret dans le métro" (tadaaaaaaaam)

Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, il s'agit de ceci: Histoire du violoniste
(et en plus je suis gentille du coup je fais de la pub pour son blog.)

Pourquoi ça me fout les nerfs me direz vous?
Outre les commentaires sur Facebook à coup de "ouiiii, les gens sont conditionnés, les gens ne savent plus voir les choses, blablabla", "les gens ne prennent plus le temps d’écouter, c'est incredibeul", ou encore "c'est touchant, les gens sont des méchants pabô blablabla"."
Il y a aussi certaines phrases venues du texte même qui me me font bien rigoler (jaune).

- Personne ne savait cela, mais le violoniste était Joshua Bell, l'un des meilleurs musiciens au monde.

 Ah certes, mais tout le monde n'a pas la thune pour fréquenter les grandes salles que sont l'opéra Garnier ou  la salle Pleyel, ou encore le Carnegihall.

- Il a joué l'un des morceaux les plus difficiles jamais écrits, avec un violon une valeur de 3,5 millions de dollars.

Je rappelle qu'on parle de personnes lambda, pour qui Rieu est le plus grand violoniste existant, qui connaissent de la musique classique au pire le te deum (eurovision) et la valse de chostakovitch (pub assurance), et 1 ou deux airs de Mozart les plus connus, au mieux des pièces de Strauss et Ravel (s'ils regardent le concert du nouvel an.) et Carmen en prime.
On parle d'un publique lambda dont les appréciations musicales sont sorties de la staract/funradio/Johnny-sardou (pour les plus vieux, et hors exceptions bien entendu.)
C'est clair que tout à chacun ici a les connaissances pointues d'un historien musical, l'oreille absolue d'un musicien de haut niveau ou l'œil averti d'un maitre luthier expert en Stradivarius.

- Deux jours avant sa prestation dans le métro, Joshua Bell joua à guichets fermés dans un théâtre de Boston où un siège coûtait en moyenne 100 $.

Ah ba oui, tout le monde a 100 dollars à mettre dans un concert, c'est connu.
Qu'on aime ou pas la musique dite "classique" (pour info j'ai un DFE en solfège et 15 piges de conservatoire, alors je suis plutôt bien ciblée, hein?) bin 100 baluches, moi, vu l'époque actuelle je les fous dans mon loyer ou dans ma bouffe du mois.

La conclusion montrant clairement que personne ne s’arrête pour écouter ZE meilleur musicien sur ZE meilleur musique donc, les gens sont des gros baltringues qui ne savent pas apprécier la beauté et donc passent à coté de plein de choses.
Oui mais (y'a toujours un mais), ces "gens", se rendaient au boulot.
Des gens qui dans leur tête étaient déjà concentrés sur le travail à rendre, les exigences d'un patron leur demandant plus de productivité, sur le stress d'un boulot non fini, d'une réunion à préparer, pour être à l'heure et ne pas être virés, pour payer un loyer et ne pas se retrouver dehors,
Des gens qui oui, ne peuvent pas donner de l'argent à tous les musiciens de métros, car cet euro ou ce dollars, ils en ont besoin pour avoir de quoi donner à bouffer à leurs enfants.

Ah oui, les enfants se sont arrêtés. Oui. Certes.
Des enfants dont la principale préoccupation est de savoir ce qu'il aura à la cantine, et si son copain machin aura ses billes.
Mauvais exemple que les enfants.

Bref, cette histoire et sa morale à deux balles, ainsi que les commentaires bien moralisateurs de gens qui seraient les premiers à se tirer sans écouter ou donner un kopeck; tout ca à eut le mérite de me foutre en boule pour la journée.


Cherchez pas, j'ai mes ragnagnas.


ps: Et sinon histoire de rigoler un coup: La vie révée des profs
(on sent et on retrouve le vécu :D)
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 janvier 2012

Life is a bitch

La vie de pionne, ce n'est pas que le plaisir sadique et jouissif de foutre des heures de colle et de gueuler après des pré-pubères franchement relou. (des fois j'avoue, ça fait du bien. :D)
Ce n'est pas non plus servir de tampons entre profs et élèves qui ne se comprennent pas et jouent au dialogue de sourd.

Ok, ils sont franchement chiant ces ados, du moins la plupart du temps.
Ils savent toujours tout mieux que personne, connaissent la vie mieux que toi et tes 30 balais passés, ont un avis sur tout, se battent les yocks (pour certains) que tu leur rabâche en permanence de ranger leurs périphériques vitaux (aka les mp3 ou téléphones), ou que tu leur taxe leur carnet de correspondance.

Mais ils savent aussi te faire passer des purs moments de folie, de délires, de crise de fou rire, et de moments tellement choupis que tu pourrais te croire à Bisounours land.

Finalement ces mômes, on les aimes bien quand même, avec leur coupe à la Justin Bieber staïle, leurs tenues de midinettes biatchs pour certaines, leur tronche de pizza de chez Gino pour d'autres, leurs écouteurs et leurs casquettes qui font chier sa mère quand même un peu., leur attitude d’écorché vif.

Et des fois, la vie te montre qu'elle est une connasse, et que la vie de pionne ça n'est pas que tout ce qui est écrit au dessus.

La vie de pionne, c'est gérer l’élève über choupie dont tu comprends que le papa chéri ne s'entraine pas que sur son puching ball.
Et la vie de pionne, c'est aussi de gérer les mauvaises nouvelles, et répondre à une mère excusant l'absence de son fils, occupé à regarder mourir son père. :-|

La vie de pionne c'est se rendre compte que bin des fois la vie est une pute et qu'elle n’épargne pas les enfants, et que même si ces gamins te saoulent, te donne envie de leur coller des coups de pieds au cul ou des baffes; tu ne veux qu'une chose finalement, les prendre dans tes bras tout ados qu'ils soit, et leur dire que non ils ne sont pas tout seuls, que toi t'es là pour les écouter, pour les protéger, et pour les aider.

Life is a bitch..

© Louise Luyckx
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 janvier 2012

J'ai la bébête qui me démange

Moi, quand on me parle de petites bêtes, j'ai comment dire...
La bébête qui me démange (la guitare aussi, si tu veux.)
Alors je gratte un p'tit peu.(aussi)

Parlez moi de poux, et hop, j'ai les cheveux qui grattent.
Parlez de puces ou de tiques, et hop, ça me démange de partout.
C'est psychologikeul.

Aussi, quand mes pinkos de travail m'ont annoncé qu'on avait un nouvel élève dans nos locaux, nommée Miss Gale, autant dire que ça a été panique à bord, mode "Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!" hystérique.
(le naufrage du Titanic à coté, c'était la croisière s'amuse.)

Coucou, je suis ta nouvelle copine.

Quand elles m'ont achevé en m’annonçant qu'on attendait un autre cas avant de prévenir les nettoyeurs ghostbusters, j'étais à deux doigts de faire péter le lycée avec une bombe à neutron.
(ce qui est amusant dans l'histoire, c'est que blonde comme je suis, je ne sais pas DU TOUT à quoi ressemble ces charmantes petites bêtes..)

Nota bene: ne plus taper "gale" sur Googeul image, pour éviter de rêver d'un remake de "The Thing".

Et puis j'ai pensé à la triste vie de ces petites bestioles.

Ué quoi, ça doit pas être drôle tous les jours la vie de sarcopte.
Imagine le calvaire: être tombé par manque de bol sur la peau d'un lycéen prépubère, se prendre du Justin Bieber dans ses minuscules oreilles, batailler un pauvre territoire, où tout ce que tu as à bouffer en sortant de l'oeuf, ce sont des restes d'encre, de clope, d'herbe qui fait rigoler.
Finalement, Sarcopte mon amie, j'ai presque pitié de toi...


Mais reste loin quand même hein?
Faut pas déconner non plus.


Ah tiens!
Je suis tombée sur ce site, qui réussit le tour de force de rendre la peste noire presque trognonne.
Je me suis même entendue dire à voix haute:
-"Han, il est adorable l'Ourson d'eau! Oh, et la Chlamydiose, elle a une trop bonne bouille!"
(mention spéciale pour le VIH, la fourmi et le spermatozoïde)

WTF?
O_o



C'est quand même plus cool que les Teletubbies non?
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 13 janvier 2012

Vive la génétique...

J'ai des tares génétiques.
Et malgré toutes mes prières à Ste Arnica, mes cérémonies vaudous dédiées à Hemoclar, j'ai bien peur que Guizmo en ai hérité aussi.
Je marque énormément. (entre autre.)
Le moindre petit choc, et c'est un bleu assuré.

Rigolez pas, ado je m'étais cassé la gueule dans les escalier devant chez moi à cause du gel de l’époque.

Bon le fait est que je me cassais SOUVENT la tronche.
Que quand ce n’était pas de mon fait, j'attirais curieusement, tous les trucs destinés à tomber sur un crane passant à proximité.
Les pompiers me connaissaient par mon prénom et tout.
J'vous dis pas le staïle!

Ce jour là, ayant joué les balles rebondissantes sur les marches, BOOM: énormes hématomes avec LES TRACES DES MARCHES sur chaque bras.
Dans mon collèges, z'etaient à 2 doigts d’appeler l'assistante sociale, persuadés d'y voir des traces de doigts paternels.
(curieusement, malgré mes nombreux gadins je ne me suis jamais cassé quelque chose. La graisse ça doit protéger un poil finalement..)

Et manque de bol, Guizmo a semble t'il hérité du truc.
Ses guiboles sont couvertes de bleus.
Genre petiote, tu lui tenais la jambe pour changer la couche, et hop des bleus.
Et comme maintenant elle se prends gadin sur gadin à force de jouer les speedy Gonzales, je vous dis pas le tableau.
Digne de la période Bleue de Picasso!

On se dit en rigolant avec l'homme, qu'un de ces 4 on va voir débarquer les services sociaux.
(Ouais bon ok, on rigole un poil jaune en fait, la batte est à proximité au cas ou...)

Du coup ces derniers temps, je me surprends à sacrifier des tubes de dentifrices à la gloire de St Hextril et St Sensodyne, et je prie les dieux de l’Anesthésie, histoire qu'elle n'ai pas hérité de mes autres tares...
Rendez-vous sur Hellocoton !