mercredi 16 janvier 2013

La démocratie et le mariage pour tous.


Notre cher président a annoncé aujourd'hui ceci: "Il n'y aura pas de référendum sur le mariage pour tous."

A quel moment sommes nous passé dans un état totalitaire?

Entendons nous bien.
Il ne s'agit pas ici d'être pour ou contre le mariage pour tous et l'adoption homoparentale.
Ce sont d'ailleurs à mon avis, non pas un seul et même sujet mais bien deux débats distincts, puisque qu'on peut très bien être pour l'un et pas pour l'autre.

Non.
Il s'agit ici du traitement qu'en fait notre gouvernement à l'heure actuelle.

Je suis pour le mariage Gay et pour l'adoption aussi.
J'estime qu'un enfant n'a pas besoin d'un modèle de famille hétéro-parental (suffit de voir ce qu'a donné ce genre de famille sur la petite Marina, voir ici ), ni de la dernière console à la mode pour vivre.
Un enfant a juste besoin d'une FAMILLE; qu'elle soit hétéro/homo/mono qui l'aime et qui l'aide à se développer dans la confiance et l'amour.
Vu l'écrasant nombre de familles mono parentales à l'heure actuelle, ça me fait un peu rigoler le coup de l'enfant qui a besoin d'un papa et d'une maman.

Moi même, je confierais sans hésiter ma fille à mon meilleur ami gay pour l’élever s'il m'arrive un jour quelque chose, car ce sont des qualités de parent et non sa sexualité que je vois.
D'ailleurs c'est déjà écrit sur mon testament, il se verra confier Gizmo. (prie qu'il ne m'arrive rien mon chéri, sinon t'es pas dans la mouise!)

MAIS (car il y a un mais), voir notre gouvernement continuer à soutenir son projet mordicus, voir même oser dire "rien à foutre de ce que pense les autres, on le fait et c'est tout" (cf Harlem désir) en ignorant la moitié de la population française, ça me hérisse un chouilla le poil.

Nous vivons dans un pays qui se targue d'être démocratique.
Or la démocratie, ça n'est pas valable que dans le sens qui nous arrange.

La manifestation des Anti ce dimanche a montré qu'une grosse partie de la population est contre.
Celle de dimanche 27 montrera qu'une grosse partie de la population est pour.

Qu'on soit pour ou contre cette union, le fait est que c'est une question qui touche TOUTE la population.
Le peuple français a voix au chapitre, donc a droit à un référendum tout ce qu'il y a de plus démocratique.

Certes, la réponse déplaira à l'un des deux camps, qu'il soit pro ou anti, mais c'est là ce qu'on appelle la démocratie, n'en déplaise à François Hollande.
.
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

Jean-Baptiste Langlois a dit…

Constitutionnellement, on ne peut PAS faire de référendum.
OK, depuis 20 ans, la Constitution n'est qu'un torchon qu'on voit être modifié à l'envi (Constitution anti-européenne ? On change ! Constitution centralisatrice ? On change !), mais il faut quand même rappeler que le référendum c'est pareil. Lorsque Chirac a annoncé vouloir faire un référendum sur le traité constitutionnel européen, tous les politiques ont dit que c'était une connerie : les Français sont contre, pourquoi les faire voter ?? Actuellement, les opposants à tel ou tel projet se prononcent toujours pour un référendum. Non pas au nom de la sacro-saine démocratie, non, juste parce qu'on sait que les français s'opposeront à ce projet s'ils en ont l'occasion. Alors que les Suédois doivent se refarcir un rédérendum sur Maastricht régulièrement, nous, n'avons ce loisir ? Pourquoi ? "Vous avez voter 'oui', une fois ! C'est bon, circulez y'en rien à voir !". L'année dernière, un grand journal ('Le Monde', je crois), annoncait que, suivant un sondage, si le référendum sur Maastricht était aujourd'hui, le "Non" recolterait 75%. Est-ce qu'on fait voter le peuple, à nouveau ?? Non !
Rien à foutre du mariage pour tous, mais le sujet ne semble pas se prêter au référendum. Toutefois, parmi les sujets s'y prêtant, seuls les thèmes pour lesquels on sait que les Français répondront "oui" car ceux-ci ne se sentent pas concernés sont abordés... Le dernier en date : Le quinquennat avec son taux de participation ultra-faible...
Le déni de démocratie s'opère enfin avec le décalage entre les "pseudo-élites" et le peuple. Le peuple est majoritairement opposé au cumul des mandats et pourtant les députés font tout pour conserver ce privilège, depuis des années. Or, un député, en tant qu'émissaire du peuple se doit d'être le porte-parole de ses électeurs. Si ses administrés sont opposés, peu importe son avis personnel, il doit voter comme l'indique le peuple qu'il répresente.

Audrey Paperblog a dit…

Bonjour,
Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

Jean-Baptiste Langlois a dit…

Salut Audrey !
Ton nom de famille, c'est vraiment "Paperblog" ?? C'était pas trop dur à porter dans la cour de récré ? Comme M. Dassault qui a créé les avions Dassault, M. Tirebouchon ou Mme Soutif ??
Moi perso, avant de monter mon propre site, je dois changer mon nom de famille en "PORNO SEX XXX", histoire de booster mes stats :P